Archives mensuelles : novembre 2010

Zenzile: ciné-concert « Le Cabinet du Dr Caligari »

Après le très bel album Pawn Shop, Zenzile revient sur scène avec un projet de dub osé et différent: jouer sur scène une bande originale basée sur le Dub du film allemand expressionniste et muet Das Cabinet des Doktor Caligari de Robert Wiene (1919).

Zenzile n’a pas écouté la BO de l’époque mais a visionné en premier lieu le film dans le silence pour ne pas être influencé. A partir de là, ils ont commencé à improviser et ont réalisé ce ciné-concert actuellement en tournée.

Ils ont fait l’ouverture du Télérama Dub Festival (du 18 novembre au 4 décembre 2010) jeudi dernier au Café de la Danse à Paris. J’y ai donc assisté: c’était un très beau moment d’entendre du son de dub électro sur un film expressionniste allemand de 1919. Les musiciens de Zenzile ont joué faisant face à l’écran géant où passait le film. On a pu entendre de vibrantes envolées de dub schizophrénique surtout lors de la deuxième partie du film.

On pense bien sûr à Fritz Lang qui aurait dû au départ d’ailleurs réaliser ce film et à Idem (dub rock électro) qui lors de sa tournée dans les Balkans en 2008 (j’ai pu les voir à Zagreb au KSET: photos ici) pour présenter leur album The sixth aspiration museum overview (Jarring effects), passait des extraits de films/images en noir & blanc sur sa boule blanche fascinante…

Zenzile avec la participation de Télérama offre 4 titres en téléchargement extraits de cette bande très originale sur leur site jusqu’au 30 novembre, dépêchez-vous!: http://www.zenzile.com/drcaligari/ Pour obtenir le code, laissez-moi un commentaire et votre adresse mail.

Posté par Miss Nelson

Plus d’infos sur les dates de concert de Zenzile ici: http://www.zenzile.com/

Publicités

8 Commentaires

Classé dans Le potager sonore

La crise expliquée par Groland

Petit mémo particulièrement clair des causes et conséquences de la crise par Groland: on ne s’en lasse pas…

Poster un commentaire

Classé dans Les humeurs électriques

Sciences et curiosités à la cour de Versailles

J’ai pu voir la très belle exposition au château de Versailles intitulée Sciences et curiosités à la cour de Versailles.

Où l’on apprend que Colbert sous Louis XIV fonde l’Académie des Sciences en 1666. Auteurs et savants viennent présenter à la cour leurs oeuvres et partager leur savoir. On peut y voir rassemblés des instruments incroyables qui autrefois faisaient partie de la collection royale comme ceux très intrigants de l’Abbé Nollet.

Il est question également de la Ménagerie de Versailles qui abritait des animaux rares sur lesquels on pratiquait des autopsies après leur mort naturelle pour mieux comprendre leur anatomie afin de la représenter dans des ouvrages qui nous montrent de très beaux dessins d’écorchés.

Du 26 octobre 2010 au 27 février 2011 au château de Versailles.

Plus d’infos sur le site consacré à cette exposition: ici.

Poster un commentaire

Classé dans L'exposition

Kaly Live Dub: nouvel album et concert au Nouveau Casino

D’après Itunes, Kaly Live Dub est le groupe qui tourne le plus dans mes oreilles…  Peut-être parce que les sons étranges de leur dub magnétique arrivent à canaliser toutes mes émotions.

Kaly sort sous Jarring Effects (mon label favori qui n’a que du bon son: Ezekiel, Hightone, Vuneny, Idem… pour ne citer qu’eux…) son cinquième album Lightin’ the Shadows en format double: l’ombre (dub lourd électronique) et la lumière (dub plus reggae). J’avoue que ma préférence va à la première partie de l’album.

Je suis donc allée les voir au Nouveau Casino le 28 octobre 2010. Les basses étaient tellement profondes que les verres dansaient en se déplaçant sur le bar… certains tombaient au sol.

Ils ont joué une quinzaine de morceaux dont certains du très beau Répercussions. J’ai pris quelques photos et vidéos avec mon ibignou. Visiter ma galerie de photos et vidéos du concert de Kaly au Nouveau Casino le 28 octobre 2010.

Plus d’infos sur Jarring Effects

1 commentaire

Classé dans Le potager sonore

Thé à la menthe ou t’es citron?

Thé à la menthe ou t’es citron? est une pièce de Danielle Navarro et Patrick Haudecoeur très connue. Ce vaudeville est donc joué à nouveau depuis le 6 août 2010 au théâtre Fontaine à Paris (près du quartier Pigalle) chaque soir à 20h30. EDIT du 13 octobre 2011: la pièce est à l’affiche depuis le 16 septembre 2011)

Une troupe de comédiens prépare la première de leur pièce mais ne sera bien sûr pas vraiment prête pour le grand soir. La première partie présente les couacs des répétitions, la deuxième hilarante est en fait la pièce jouée pour de bon: acteur remplacé par metteur en scène à la dernière minute, dialogues inversés, bande-son inappropriée, coupures de lumières, situations cocasses en tout genre… on passe un excellent moment.

A partir du 16 septembre 2011 au théâtre Fontaine, 10, rue Fontaine dans le 9e, Paris, Métro Blanche. Réservations et plus d’infos ici.

 

 

 

 

 

Poster un commentaire

Classé dans Les planches

Le film du mois d’octobre… Sans queue ni tête

De tous les films vus au mois d’octobre (Sans queue ni tête, Wall Street, Vous allez rencontrer un sombre et bel inconnu, The social network, Elle s’appelait Sarah, The American), celui qui reste et celui qui m’a le plus bouleversée est incontestablement Sans queue ni tête de Jeanne Labrune. Xavier est psychiatre mais n’entend plus ni ses patients, qui se guérissent seuls, ni sa femme avec qui il partage son cabinet.  Alice est une pute de luxe qui pense à changer de métier. Ils ont un point commun: ils soignent des gens et leurs séances sont payables d’avance avec une multitude d’options disponibles à la carte selon la thérapie à envisager. Ces deux-là arrivent au point de rupture… et se rencontrent mais pas pour finir au lit. Non. Ils sont le miroir de l’un et de l’autre.

Bouli Lanners est incroyable. Isabelle Huppert est à fleur de peau pensant que seule une thérapie peut la sauver d’elle-même. Mais ce serait trop simple.

Ce film a accompagné mes nuits et mes pensées pendant plusieurs jours. L’année 2010 est décidément celle des points de rupture violents, assourdissants vous laissant là au pied du mur tandis que tout le reste du monde continue de tourner sans vous. Sans queue ni tête.

Poster un commentaire

Classé dans La salle obscure

Grabuge est mort (2001-2010), vive The Electric Grabuge…

Après un an d’absence, Grabuge est de retour sur la toile. Étant devenu trop lourd à gérer, il revient ici dans une toute nouvelle version qui devrait me simplifier ce qui me prenait le plus de temps: la modification de tous les liens et la mise en page à chaque fois que je poste un nouvel article…

Lors de sa mutation, le Grabuge est devenu électrique en hommage au magazine culturel si singulier dont j’ai aimé me nourrir chaque mois et qui aujourd’hui a disparu: L’Oeil électrique.

Cette nouvelle mouture lancée aujourd’hui est dédiée à Mr Monkey , qui a pris ses cliques et ses claques cette année et nous a laissés là, à terre, abasourdis. J’espère que quelque part dans la toile, il reste wired.

J’arriverai par l’ascenseur de 22h43
Et je viendrai relever le compteur de ton ennui
Il te faudra sans doute changer de tête
Et puis brancher ton cerveau sur ton coeur
Rien ne sera plus jamais comme avant

Hubert-Félix Thiéfaine, 1978
Tout corps vivant branché sur le secteur étant appelé à s’émouvoir

NDLR: une partie des anciens articles sont toujours disponibles à l’ancienne adresse: http://web.me.com/miss.nelson/Grabuge/accueil.html


1 commentaire

Classé dans Les humeurs électriques