Levée des conflits, poussée de l’ennui

J’ai pu voir grâce à une amie le dernier spectacle de Boris Charmatz au Théâtre de la Ville à Paris fin novembre. Vingt-six danseurs entrent en scène les uns après les autres (quelques minutes les séparent) et font tous la même chorégraphie en canon: sommeil, réveil brutal, plaisir, lutte, tout notre ennuyeux quotidien y passe dans un perpétuel mouvement qui semble ne jamais s’achever. Puisque le spectacle doit bien avoir une fin, les danseurs quittent la scène les uns après les autres.

L’idée de départ était un spectacle sous forme de tableau exposé: le spectateur vient observer le mouvement sous l’angle de son souhait et y consacre le temps qu’il juge nécessaire. Il est vrai qu’un quart d’heure suffit à faire le tour de cette chorégraphie si c’en est une, mais là, hélas, on reste irrémédiablement coincé dans son siège à supporter cette longue poussée d’ennui. Peut-être Boris Charmatz veut-il nous faire ressentir combien est pesant l’ennui perpétuel qui habite notre quotidien avec ses petites habitudes inutiles qui se répètent sans cesse: bonne année, pâques, la dinde farcie et rebelotte, et cela de plus en plus vite chaque année, soporifiques habitudes qui nous rapprochent un peu plus de la fin, petit théâtre absurde de notre condition humaine? Ou bien justement, est-ce le mouvement permanent des corps souffrants qui nous fait sentir toujours vivants? Quel est le sens de tout cela? A-t-on vraiment envie de le savoir?

Qu’importe la signification, Régis Jauffret montre tout cela de manière bien plus angoissante et prenante dans tous ses livres. C’est tout le problème de Levée des conflits qui dissimule derrière ce mouvement éternellement vain un bien grand vide.

Plus d’infos sur Boris Charmatz: ici.

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Les planches

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s