Miro sculpteur au Musée Maillol

Une amie revenant des Etats-Unis me parlait d’une exposition qui lui a beaucoup plu sur les résonances artistiques de l’amitié entre Calder et Miro à travers leurs oeuvres respectives: aux mobiles de l’Américain répond la peinture du Catalan. Cela m’a justement donné envie d’aller au Musée Maillol à Paris qui présente une centaine de sculptures de Joan Miro jusqu’au 31 juillet: des bronzes et des céramiques qui n’ont pas fait l’objet d’une exposition à la capitale depuis très longtemps. On peut y admirer des assemblages colorés surréalistes et des bronzes plus traditionnels… c’est Calder d’ailleurs qui inspirera l’envie à Miro d’apporter des couleurs très vives à ses bronzes.

La plupart des sculptures sont issues de la collection privée de la fondation de Marguerite et Aimé Maeght située à St Paul de Vence. Petite anecdote découverte lors de cette exposition: c’est dans les années 60 que Miro fait visiter cette collection à Duke Ellington, venu dans la région pour participer à un festival. Ne parlant pas la même langue, ils ne se comprennent pas. Mais Ellington, fortement ému par les oeuvres de Miro, improvise un blues pour lui intitulé « Blues for Joan Miro ». Leur langage commun est celui de l’Art: le blues d’Ellington colore le bronze de Miro de lumières primaires rouges, vertes et bleues…

« Miro sculpteur » du 16 mars au 31 juillet 2011, Musée Maillol Paris
Toutes les infos ici:  http://www.museemaillol.com/

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans L'exposition

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s