Archives de Tag: Bataclan

Le Peuple de l’Herbe au Bataclan le 14 mars 2012

Je sors à Oberkampf. Je reconnais Barbooz pourtant masqué par la capuche de son sweat. Il m’emmène dans une pizzeria. « Alors? » Je lui raconte mon week-end thérapeutique dans l’Aisne qui flanque mal au coeur. Je flanche de comprendre tout ce que j’ai entendu pendant deux jours. Les larmes et les mots pourtant nécessaires mais pour quoi faire? Alors c’est comme ça. Je le sais depuis longtemps et je ne peux rien y faire. Je me sens fatiguée. Pourtant, il faudrait que je sois souriante et me taire. Ce soir heureusement je suis venue me vider la tête au Bataclan pour écouter Le Peuple de l’Herbe.

Nous descendons directement dans la fosse ce qui me permet de filmer d’assez près le groupe. Je ne les ai jamais vus en concert et ce que j’ai entendu de leurs prestations live n’est pas une légende: ils sont tout simplement bluffants sur scène. Ils sont d’une énergie incroyable et le public en redemande. Ils vont jouer bien sûr une grande partie du dernier album A Matter of Time, sorti en janvier 2012 mais aussi Cube et Radio Blood Money comme la machine infernale d' »History goes », « Mission », « Juda Not », mon titre favori « El Paso » et surtout le « thème » du Peuple qui les a fait connaître: « PH Theme » de Triple Zéro.

Les deux invités du dernier album sont venus ce soir. Tout d’abord Marie Nachury du groupe cabaret punk « Brice et sa pute » qui arrive vêtue d’une robe couleur papier peint des années 70 pour interpréter « Mars », le premier extrait vitaminé C de A Matter of Time. Sa voix androgyne ne déçoit pas en live: tantôt rageuse, tantôt montant dans les aigus.

Marc Nammour du groupe « La Canaille » sera aussi de la partie ce soir pour interpréter le très beau morceau hip-hop « Parler le fracas » qu’il a écrit pour le dernier album. C’est un grand moment du concert, avec un texte très engagé surtout à l’aube des élections approchantes… Le public chante le refrain haut et fort : « Oui Urgent Crier, Libérer les mots, sortir du silence comme d’un abcès trouver l’écho »…

Quand JC001 chante sur « A Matter of Time », le titre éponyme du dernier album, Barbooz me dit que sa voix lui file des frissons dans le dos.

Sir Jean et JC001 enflamment le Bataclan sur « Let us Play » extrait aussi de A Matter of Time.

Après un rappel brûlant, le concert s’achève sur « Jasmin in the Air ». Tout le monde ressort de là enthousiaste. Barbooz rentre chez lui. Je marche seule dans Paris. Je me retrouve dans la rue de The Owl qui doit dormir à cette heure tardive, je lui envoie un texto. Je descends dans le métro pour prendre mon train. Le son du Peuple de l’Herbe résonne dans ma tête et chasse les mauvaises herbes qui tentent de pousser en moi. Je rentre chez moi. Mes cheveux et mes vêtements sont imprégnés d’effluves d’herbes folles. Un texto de The Owl arrive: « Nelson, tu es encore là? », « Non, je suis rentrée chez moi, je me couche ». J’éteins la lumière. Je ferme les yeux. Je repense à… « Urgent crier ».

Posté par Miss Nelson le 01/04/2012

Voir toutes les vidéos du concert: http://gallery.me.com/miss.nelson/100463
Le site du Peuple de l’Herbe: http://www.lepeupledelherbe.net/fr/main/index.php
Le site de Brice et sa pute: http://www.myspace.com/briceetsapute
Le site de La Canaille: http://www.myspace.com/lacanaille

Publicités

6 Commentaires

Classé dans Le potager sonore

Les Têtes Raides le 14 mars 2011 au Bataclan pour L’An demain

Retour très attendu des Têtes Raides en tournée actuellement pour présenter sur scène les 13 titres qui composent leur nouvel opus intitulé L’An demain. Bien qu’offrant un son immédiatement reconnaissable dès le premier morceau éponyme, Les Têtes Raides savent encore incontestablement nous enchanter, nous bouleverser, nous renverser la tête et le coeur, faire vibrer nos émotions les plus intenses… je pense notamment au morceau de cet album que j’apprécie le plus: « Fulgurance », morceau sur lequel justement s’ouvre le concert au Bataclan du lundi 14 mars où j’étais et où le groupe joue encore ce soir. Ce titre d’une puissance incroyablement sensuelle et vivante, qu’aurait pu chanter Bertrand Cantat, me secoue le coeur comme un shaker et me laisse à la dernière note sur le carreau: « faudra vivre à tout prix… il pleut des gouttes d’or sur la peau de nos corps/maintenant qu’il fait beau je suis à fleur de peau/fulgurance, offre-moi cette dance, injecte-moi les flammes de la transe/fulgurance, offre-moi cette Chance, envole-moi à m’en perdre les sens. »

Ce concert au Bataclan fut énergisant. Je ne les avais pas vus depuis leur tournée pour leur album Fragile. Presque tous les titres de l’album ont été joués et chantés par un Christian comme d’habitude habité par des textes encore et toujours engagés (« Angata »: « faut pas croire qu’elle nous blesse … elle est morte, elle s’affaisse, ta forteresse », « Je voudrais » pour les SDF), d’amitié (le poignant « Gérard » le mécano) et d’amour (la lumineuse « Emma » mais sans Jeanne Moreau qui chante en duo sur la version de l’album).

Ils ont fait trois rappels chaque fois plus forts et ont joué beaucoup d’autres anciens morceaux comme « L’iditenté », le titre composé avec Noir Désir extrait de l’album Gratte Poil, qui fait à chaque fois chanter le public parisien à l’unisson: « que Paris est beau quand chantent les oiseaux/que Paris est laid quand il se croit français », et bien sûr « Ginette » avec la lampe de cuisine qui descend lentement sur scène: tout le monde a compris avant même que les premières notes ne se fassent entendre dans la salle: c’est toujours étonnant de voir tous ces gens qui ne se connaissent pas se prendre par le bras et chantonner en coeur le refrain qui n’en finit pas de finir… : on voudrait passer toute la nuit là tous ensemble… Ce moment est devenu incontournable à chaque concert des Têtes Raides: un instant d’émotion vibratoire qui traverse tout le public comme un courant alternatif. Les Têtes Raides nous saluent: « Au revoir Paris! ». On ressort de là… vivants ! « Y a pas la vie si y a pas la folie, la lâche-pas elle passera qu’une fois/j’sais pas si mieux mais j’te boufferai les yeux, on est vivant tant qu’il est encore temps » …

Les Têtes Raides en concert au Bataclan à Paris le 4 avril 2011 (ce soir!), au Zénith à Paris le 16 novembre 2011 et en tournée dans toute la France.
Plus d’infos sur http://www.tetesraides.fr/#/concerts/

Poster un commentaire

Classé dans Le potager sonore