Archives de Tag: Doctor Flake

L’année électrique 2011 de Miss Nelson

Mon retour sur la toile pour commencer 2012 sera pour consacrer un billet aux courants alternatifs extatiquo-dark qui m’auront fait vibrer en 2011, année noire aux cimes vertigineuses et aux sous-sols sombres humides et vénéneux où je suis tombée en chute libre le parachute en torche. 2011, l’année où j’apprends à dire « Non ». Non à ceux et celles qui excellent dans l’art de vous faire culpabiliser pour tout et pour rien, parfois même pour être là. Fini tout ça… Toutes ces ondes électriques, ces chocs sensoriels nécessaires pour supporter les jours tristes. Ils ont été là, ils sont là, j’y viens, j’en parle.

Il y aura eu les pleurs de Cascadeur dans mon coeur, la pluie noire et lumineuse d’Idem dans mes yeux, la découverte du dub oriental onirique de l’ingénieux Metastaz, le dub-électro unique en son genre de TD+, la set-box 5+1 de Zenzile, le FX100 de Jarring Effects, le retour inespéré d’Earthling sur scène, d’autres scènes fabuleuses chargées à haute tension qui ont fait éclore les roses épineuses de mes Docs: Ez3kiel versus Hint, Doctor Flake, Polly Jean Harvey, Kaly Live Dub, Brain Damage avec et sans Raphaël, High Damage, Thiéfaine… Des claques visuelles qui auront remué la lame dans mon âme comme Animal Kingdom, Drive, Winter’s Bone, l’oeuvre calcinée de Christian Jaccard, Bart Baele le craquelé…

Et puis des pics émotionnels intenses: ma chronique de l’album d’Idem Good Side of the Rain et mon live report de leur concert au Divan du Monde le 22 novembre dans leur dossier de presse (à voir ici) ; le lien sur le site d’Universailles de mon live report du Potager du Rock à Versailles (Brain Damage et Kaly Live Dub); le record de visites jamais atteint le jour où Brain Damage a posté sur son facebook le lien vers mon live report du concert de High Damage au 104; les remerciements sur twitter de Mau pour mon live report du concert d’Earthling à La Maroquinerie le 4 novembre et le lien qu’ils ont mis sur leur site officiel… (http://www.earthlingmusic.co.uk/site/?page_id=104); tous les commentaires de ceux, émus, qui ont aimé le live report de Thiéfaine à Bercy... Merci à vous d’être là aussi pour vibrer et merci à eux.


Je décerne donc les palmes électriques à:

Meilleur album :
Good side of the Rain d’Idem (lire la chronique)

Meilleur album émotionnel:
The Human Octopus de Cascadeur (lire la chronique) 

Meilleur album dub-électro:
Aliénation de TD+  (http://www.myspace.com/tdplus)

Meilleures compilations (ex-aequo):
FX 100 de Jarring Effects (http://fr.ulule.com/fx100/)
Set box 5+1 de Zenzile
(http://www.zenzile.com/)
A tribute to PJ Harvey DRY de A découvrir absolument (lire la chronique)

Meilleure bande originale:
Drive 

Meilleurs morceaux (ex-aequo):
« Good side of the rain » de l’album éponyme d’Idem (lire la chronique)
« King David » et « Smash It » de l’album Aliénation de TD+ (http://www.deezer.com/fr/music/td) 

Meilleurs concerts émotionnels (ex-aequo):
Kaly Live Dub au théâtre Montansier, Festival du Potager du Rock, le 14 mai 2011 (lire le live report)
Brain Damage au théâtre Montansier, Festival du Potager du Rock, le 14 mai 2011 (lire le live report)

Meilleur concert « come-back »que je n’attendais plus:
Earthling à La Maroquinerie le 4 novembre 2011 (lire le live report)

Meilleures rencontres fusionnelles live (ex-aequo):
Ez3kiel versus Hint, Collision Tour, à La Machine le 28 janvier 2011 (lire le live report)
High Damage (High Tone+Brain Damage), triptyque, au 104 le 14 octobre 2011
(lire le live report)

Meilleurs films (ex-aequo):
Animal Kindgdom de David Michôd (lire la chronique)
Winter’s Bone de Debra Granik  (lire la chronique)

Meilleures expos:
Le voyage imaginaire d’Hugo Pratt à La Pinacothèque (lire la chronique)
Bart Baele, le Flamand craquelé, à la Galerie Polaris
(lire la chronique)
Christian Jaccard dans les collections permanentes de Beaubourg 

Meilleur roman:
Les revenants de Laura Kasischke (Christian Bourgois)

Meilleur essai:
La voie d’Edgar Morin (Fayard) 

 Meilleures BD/livres illustrés (ex-aequo):
Eco, tome 2: La bête sans visage de Guillaume Bianco (Métamorphose)
Milky de Lilidoll (Venusdea)
Réédition de Beautiful Nightmares de Nicoletta Ceccoli (Venusdea)

Meilleurs magazines (ex-aequo):
Elegy (site officiel)
Obsküre 
( site officiel) 

Posté par Miss Nelson le 22/01/2012

Photos: Première: Théâtre Montansier à Versailles. Barb’ooz 2011. Tous droits réservés;Deuxième: Théâtre Montansier à Versailles. Miss Nelson 2011. Tous droits réservés

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans L'exposition, La bibliothèque, La salle obscure, Le potager sonore, Les humeurs électriques, Les planches

Doctor Flake à La Boule Noire le 12 octobre 2011: consultation pour arythmie atypique

« Il y a un problème? » demandé-je au médecin en blouse blanche qui hoche la tête interloqué: « Taisez-vous Nelson ». Il repose le stéthoscope sur ma peau et tend l’oreille: « Je ne comprends pas ». Il observe les graphiques. « Je n’ai jamais entendu ça auparavant, votre coeur bat beaucoup plus vite que la normale et j’entends des sons, comme une musique, au rythme des battements de votre coeur… Je vais vous donner des médicaments car vous ne pouvez pas rester comme ça ». « Des médicaments pour quoi faire? Quels effets secondaires? ». Le médecin me sourit et dévoile ses dents terriblement blanches: « Ils vont ralentir votre coeur qui va enfin battre normalement, vous ne ressentirez plus les choses et les personnes aussi fort qu’avant. Vous ne serez plus émotive, ni sensible donc vous ne souffrirez plus, tous les événements glisseront sur vous, c’est merveilleux non? Ouvrez la bouche » « Non! Je ne veux pas de vos satanées pilules! » NE PAS AVALER. Je sors du cabinet en courant. E-perdue dans les rues, je compose le numéro habituel en cas d’urgence de Barb’ooz, quelque part sur les routes avec sa GT1000, le garde-fou, celui qui m’empêche de sauter, de couper, de débrancher une fois pour toute mon coeur et mon cerveau électriques: « Nelson, déconne pas, ne débranche pas. Je t’envoie chez un thérapeute spécialiste du coeur électrique à tendance hyperémotive. C’est le Doctor Flake, RDV à La Boule Noire le 12 octobre 19h30. » 

Le jour J, je frappe à la porte étroite de la Boule Noire à droite de La Cigale, quartier Pigalle, où je trainais encore il y a cinq jours (lire le Live-Report de Cascadeur). On m’ouvre. « Je suis venue voir le Doctor, c’est pour soigner mon coeur? » On me laisse passer: « Prenez place ». La salle d’attente est pleine de gens comme moi, les « Followers » du Doctor. Je me sens moins seule tout à coup. Placé à droite sur la scène, il pianote sur son clavier-magnéto qui délivre des sons comprimés qui facilitent l’assimilation des vitamines bénéfiques en agissant directement sur la bonne transmission de l’influx nerveux, ce qui a pour effet d’apaiser l’état de manque affectif permanent.

Le corps du Doctor ondule au rythme de sa musique, ses gestes si gracieux caressent les touches. Il dit en regardant la salle d’attente remplie de patients impatients de l’écouter jouer: « C’est précieux ça ». Touché, ému et nous aussi… Doctor Flake place une petite caméra tournée vers son clavier pour qu’on puisse le voir jouer sur le grand écran de la scène. Il nous présente sa mascotte « Eliott », petite poupée qu’il fait marcher sur les touches du clavier. Vale Poher et Miscellaneous sont de la partie ce soir pour la grande première du Doctor. C’est en effet la première date de sa tournée qu’il entame pour promouvoir son dernier album Flake Up sorti le 12 septembre 2011. La participation de Miscellaneous donne un ton hip-hop à Flake Up sur deux morceaux joués ce soir « Addiction » et « Followers »:

« Licensed to pills » et « Colloque sentimental » extraits du très beau Paradis Dirtyficiels seront réclamés par le public. Doctor Flake nous offre là deux moments très très intenses et réjouissants de cette consultation: démarrage en douceur de « Colloque sentimental »… « Qu’il était bleu le ciel et grand l’espoir… « , coup de tonnerre et arrivée progressive dans mes veines de la bile noire à la Boule Noire qui envahit mon cerveau ce soir et tout mon corps qui se met à tanguer de plus en plus fort, la tête dans les étoiles…

La consultation est finie, tous les morceaux-médicaments prescrits ce soir par Doctor Flake passent tous seuls. On ressort de La Boule Noire le coeur enfin « léger »… merci Jean-Marie pour la thérapie. Je repars avec une ordonnance « et la force improbable de continuer » (« Une île »): « A prendre de préférence le soir avant le coucher. Poursuivre le traitement indiqué sur la période hivernale et à renouveler car nécessaire. »

Posté par Miss Nelson le 16/10/2011

Les dates de la tournée
Lire le billet « Doctor Flake délivre une nouvelle ordonnance… »
Plus d’infos sur l’album « Flake up » sur le site de Doctor Flake: http://www.doctorflake.com/
Suivre Doctor Flake sur Twitter

Poster un commentaire

Classé dans Le potager sonore

Doctor Flake délivre une nouvelle ordonnance Flake up le 12 septembre 2011

Après Minder Surprises sorti en 2009 en collaboration avec l’écorchée vive Vale Poher, Doctor Flake, chirurgien surdoué ciselant hip-hop et trip-hop électro avec délicatesse mélancolique, revient avec un quatrième album autoproduit intitulé Flake up. Sortie annoncée pour le lundi 12 septembre. Doctor Flake sera en concert le mercredi 12 octobre à La Boule Noire à Paris.

Sur cet album il invite à nouveau Vale Poher et collabore notamment avec DJ Pee du Peuple de l’Herbe, Miscellaneous et Black Sifichi qui a travaillé avec de grands noms du dub français dont je parle souvent sur Grabuge comme Brain Damage, Ez3kiel… donc forcément je tends l’oreille déjà apprivoisée… Un premier extrait « Swell Line » est déjà sorti et donne envie d’écouter la suite très vite… je vous poste la vidéo ici: calez-vous bien dans votre siège et laissez agir:

En attendant d’écouter Flake Up, un petit mot sur Les Paradis Dirtyficiels, dont j’ai fait la chronique en 2007 (à lire ici: http://web.me.com/miss.nelson/Grabuge/doctorflake.html) et qui reste pour moi le meilleur album thérapeutique du Docteur du Coeur qui saigne, qui pourtant ne rend pas moins mélancolique après son écoute bien au contraire mais qui sait cautériser avec tant de tendresse, de précision chirurgicale et de caresses mentales, les plaies si douloureuses du mal être, de la solitude, du manque que l’on peut ressentir si souvent au fond de soi… « Allo Doctor Flake? Miss Nelson à l’appareil. Je me sens si… Je souhaiterais prendre un rendez-vous pour une thérapie. Le 12 octobre 19h30? Oui j’y serai… » (Lire le live report du concert du 12 octobre 2011 à La Boule Noire…)

Teaser de l’album Flake up, sortie le 12 septembre 2011:

Posté par Miss Nelson le 20/08/2011

Lire le live report du concert du mercredi 12 octobre 2011 à La Boule Noire, Paris
Précommande de Flake up et extraits:

Lire ma chronique de l’album « Paradis Dirtyficiels » écrite en avril 2007: http://web.me.com/miss.nelson/Grabuge/doctorflake.html
Plus d’infos sur le site de Doctor Flake: http://www.doctorflake.com/
Suivre Doctor Flake sur Twitter

Poster un commentaire

Classé dans Le potager sonore