Archives de Tag: Electro

Doctor Flake à La Boule Noire le 12 octobre 2011: consultation pour arythmie atypique

« Il y a un problème? » demandé-je au médecin en blouse blanche qui hoche la tête interloqué: « Taisez-vous Nelson ». Il repose le stéthoscope sur ma peau et tend l’oreille: « Je ne comprends pas ». Il observe les graphiques. « Je n’ai jamais entendu ça auparavant, votre coeur bat beaucoup plus vite que la normale et j’entends des sons, comme une musique, au rythme des battements de votre coeur… Je vais vous donner des médicaments car vous ne pouvez pas rester comme ça ». « Des médicaments pour quoi faire? Quels effets secondaires? ». Le médecin me sourit et dévoile ses dents terriblement blanches: « Ils vont ralentir votre coeur qui va enfin battre normalement, vous ne ressentirez plus les choses et les personnes aussi fort qu’avant. Vous ne serez plus émotive, ni sensible donc vous ne souffrirez plus, tous les événements glisseront sur vous, c’est merveilleux non? Ouvrez la bouche » « Non! Je ne veux pas de vos satanées pilules! » NE PAS AVALER. Je sors du cabinet en courant. E-perdue dans les rues, je compose le numéro habituel en cas d’urgence de Barb’ooz, quelque part sur les routes avec sa GT1000, le garde-fou, celui qui m’empêche de sauter, de couper, de débrancher une fois pour toute mon coeur et mon cerveau électriques: « Nelson, déconne pas, ne débranche pas. Je t’envoie chez un thérapeute spécialiste du coeur électrique à tendance hyperémotive. C’est le Doctor Flake, RDV à La Boule Noire le 12 octobre 19h30. » 

Le jour J, je frappe à la porte étroite de la Boule Noire à droite de La Cigale, quartier Pigalle, où je trainais encore il y a cinq jours (lire le Live-Report de Cascadeur). On m’ouvre. « Je suis venue voir le Doctor, c’est pour soigner mon coeur? » On me laisse passer: « Prenez place ». La salle d’attente est pleine de gens comme moi, les « Followers » du Doctor. Je me sens moins seule tout à coup. Placé à droite sur la scène, il pianote sur son clavier-magnéto qui délivre des sons comprimés qui facilitent l’assimilation des vitamines bénéfiques en agissant directement sur la bonne transmission de l’influx nerveux, ce qui a pour effet d’apaiser l’état de manque affectif permanent.

Le corps du Doctor ondule au rythme de sa musique, ses gestes si gracieux caressent les touches. Il dit en regardant la salle d’attente remplie de patients impatients de l’écouter jouer: « C’est précieux ça ». Touché, ému et nous aussi… Doctor Flake place une petite caméra tournée vers son clavier pour qu’on puisse le voir jouer sur le grand écran de la scène. Il nous présente sa mascotte « Eliott », petite poupée qu’il fait marcher sur les touches du clavier. Vale Poher et Miscellaneous sont de la partie ce soir pour la grande première du Doctor. C’est en effet la première date de sa tournée qu’il entame pour promouvoir son dernier album Flake Up sorti le 12 septembre 2011. La participation de Miscellaneous donne un ton hip-hop à Flake Up sur deux morceaux joués ce soir « Addiction » et « Followers »:

« Licensed to pills » et « Colloque sentimental » extraits du très beau Paradis Dirtyficiels seront réclamés par le public. Doctor Flake nous offre là deux moments très très intenses et réjouissants de cette consultation: démarrage en douceur de « Colloque sentimental »… « Qu’il était bleu le ciel et grand l’espoir… « , coup de tonnerre et arrivée progressive dans mes veines de la bile noire à la Boule Noire qui envahit mon cerveau ce soir et tout mon corps qui se met à tanguer de plus en plus fort, la tête dans les étoiles…

La consultation est finie, tous les morceaux-médicaments prescrits ce soir par Doctor Flake passent tous seuls. On ressort de La Boule Noire le coeur enfin « léger »… merci Jean-Marie pour la thérapie. Je repars avec une ordonnance « et la force improbable de continuer » (« Une île »): « A prendre de préférence le soir avant le coucher. Poursuivre le traitement indiqué sur la période hivernale et à renouveler car nécessaire. »

Posté par Miss Nelson le 16/10/2011

Les dates de la tournée
Lire le billet « Doctor Flake délivre une nouvelle ordonnance… »
Plus d’infos sur l’album « Flake up » sur le site de Doctor Flake: http://www.doctorflake.com/
Suivre Doctor Flake sur Twitter

Poster un commentaire

Classé dans Le potager sonore

Mon petit potager sonore

J’ai une activité secrète et solitaire que j’avoue ce soir: j’aime jardiner

Surtout la nuit, quand la ville dort, quand la lune sort

Dans mon potager sonore

Je plante des sons divers et variés, pas avariés

Tendance graves, quelques réglages disséminés bien attentionnés :

« Loudness, bassboost », je tourne, retourne, détourne et j’écoute mijoter

Pour récolter, je branche les câbles : le rouge et le noir en sortie A & B

Soit sur les enceintes murales, soit sur le gros casque, à ma petite tête, bien ajusté

Ou parfois directement en infusion à boire en sachet de thé

Dans mon coeur sentir les vibrations sonores transfuser

Je ferme les yeux et j'(en)attends de voir venir l’onde sonore qui va me traverser…

C’est pour cela que j’aime particulièrement Le Potager du Rock, un festival annuel nécessaire qui produit de bonnes récoltes et donc de bons crus et où je traîne mes oreilles et ma mélancolie colorée en baskets un peu usées. L’édition 2011 s’est déroulée du 7 au 14 mai à Versailles. Décidément, ces derniers temps, mes échappées sonores déroulent leurs partitions dans des villes de château (voir billet sur High Tone à St Germain en Laye). Une bonne âme m’appelle : « Tu as vu qui est en tête d’affiche du Potager? » Que vois-je? Kaly Live Dub et Brain Damage pour la clôture du festival dans un théâtre?… Vite un billet pour Nelson pour passer une nuit magnétique et électronique, au coeur du théâtre Versaillais de Madame Montansier, lieu idéal pour suspendre le temps, rejoindre le passé et le présent avant que l’aube ne renaisse avec son air triste chassant la lune si douce, ma bonne fée, en petit quartier, en croissant doré ou ronde comme un 33 tours, qui veille sur mes nuits sonores et multicolores… Lire la suite.

Le potager du rock: http://www.potagerdurock.fr/
Illustration de Tristan Cottin: voir sa galerie

Poster un commentaire

Classé dans Les humeurs électriques